Catégories
À propos des mouvements

Le Scénario de l’Histoire – Finir le Dernier Tour de Piste

Le Scénario de l’Histoire – Finir le Dernier Tour de Piste

– Par Steve Smith –

Trop souvent, notre point de départ est cette mauvaise question: « Quelle est la volonté de Dieu pour ma vie? » Cette question peut être très égocentrique car elle tourne autour de vous et de votre vie.

La bonne question est « Quelle est la volonté de Dieu? » Point barre. Ensuite, nous demandons: « Comment ma vie peut-elle mieux servir cette volonté? »

Pour glorifier le nom de Dieu, vous avez besoin de comprendre ce que Dieu fait dans notre génération – Quel est son dessein. Pour comprendre cela, vous avez besoin de savoir ce que Dieu fait dans l’Histoire: le scénario qui a commencé dans Genèse 1 et se terminera dans Apocalypse 22.

Ensuite, vous pouvez trouver votre place dans la trame historique. Par exemple, le roi David a de façon unique servi le dessein de Dieu dans sa propre génération (Actes 13:36) précisément parce qu’il était un homme selon le cœur de Dieu (Actes 13:22). Il a cherché à contribuer par son travail au scénario écrit par le Père. La promesse faite à Abraham (d’hériter la terre et de devenir une bénédiction pour les nations) a fait un énorme bond en avant lorsque Dieu a trouvé un homme qui aurait son cœur et servirait ses desseins. Selon 2 Samuel 7: 1, sa promesse d’hériter du pays a été accomplie lorsqu’il n’y eut plus de place pour les Israélites à conquérir.

Le cœur de notre Père, c’est là où se déroule le scénario de l’Histoire. Il accélère l’intrigue quand Il trouve des personnages principaux qui ont son cœur. Dieu appelle une nouvelle génération qui ne sera pas seulement dans l’intrigue mais qui terminera l’intrigue, précipitant l’Histoire vers son dénouement. Il appelle une génération qui dira un jour: «Il n’y a plus d’endroit qui reste où le Royaume de Dieu puisse s’étendre» (comme Paul l’a écrit à propos d’une grande province dans Romains 15:23).

Connaître le scénario, c’est connaître la volonté de Dieu.

Une fois que vous connaissez le scénario, vous pouvez y prendre votre place, non pas en tant que personnage secondaire, mais en tant que personnage principal poussé en avant par la puissance de l’auteur.

Le grand scénario a commencé dans la Création (Genèse 1) et se terminera à la Fin des Siècles (le retour de Jésus – Apocalypse 22). C’est l’histoire d’une grande course de relais. Chaque génération court un tour de piste dans cette course. Il y aura une dernière génération qui courra le dernier tour de piste – une génération qui verra le Roi recevoir la récompense pour son travail de toute la durée de l’Histoire. Il y aura une génération du dernier tour. Pourquoi pas nous?



Le But de l’Histoire

Ce scénario central parcourt la Bible et se fraye un chemin à travers chacun des 66 livres. Pourtant, il est facile d’oublier ou d’ignorer le scénario, et de nombreuses personnes se moquent d’une telle pensée.

Dans les derniers jours, il viendra des moqueurs avec leurs railleries, marchant selon leurs propres convoitises, et disant: Où est la promesse de son avènement? Car, depuis que les pères sont morts, tout demeure comme dès le commencement de la création. (2 Pierre 3: 3-4)

Cette réalité décrit notre génération ainsi que celle de Pierre.

 

Quelle est le scénario de l’Histoire?

 

  • LA CRÉATION: Dans Genèse 1-2, Dieu a créé l’humanité avec un seul but: devenir une épouse (une compagne) pour son Fils, demeurer avec lui pour toujours dans l’amour et l’adoration.
  • LA CHUTE: Dans Genèse 3, à cause du péché, les êtres humains se sont éloignés du dessein de Dieu – Ils n’ont plus de relation avec le Créateur.
  • LA DISPERSION: Dans Genèse 11, les langues ont été confondues et l’humanité a été dispersée jusqu’aux extrémités de la terre – Elle n’est plus en phase avec la rédemption de Dieu.
  • LA PROMESSE: À partir de Genèse 12, Dieu a promis de rappeler à lui les peuples de la terre à travers le prix du sang d’un Rédempteur proclamé par le peuple de Dieu (les descendants d’Abraham) travaillant à partager la bonne nouvelle.
  • LA REDEMPTION: Dans les Évangiles, Jésus a donné le prix pour payer la dette du péché, pour racheter le peuple de Dieu – des gens de chaque ethnos (groupe de personnes).
  • LA COMMISSION: À la fin de sa vie, Jésus a envoyé le peuple de Dieu pour terminer la mission de Dieu: le grand scénario. Et il a promis sa puissance pour le faire.
  • LE DISCIPULAT: Du livre des Actes à aujourd’hui, le peuple de Dieu a été béni pour accomplir un grand mandat. «Allez dans le monde entier» et accomplissez cette rédemption: faire des disciples de toutes les ethnē, pour être l’Épouse parfaite du Christ.
  • LA FIN: À la Fin des Siècles, Jésus reviendra pour prendre son épouse – quand elle sera parfaite et prête. Tout, de Genèse 3 à Apocalypse 22, consiste à rappeler l’Épouse de Jésus parmi les nations. Tant que l’Épouse n’est pas parfaite, la mission de l’église n’est pas terminée.

 

Peter se réfère à ce scénario dans le dernier chapitre de sa deuxième épître.

Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour. Le Seigneur ne tarde pas dans l’accomplissement de la promesse, comme quelques-uns le croient; mais il use de patience envers vous, ne voulant pas qu’aucun périsse, mais voulant que tous arrivent à la repentance. Le jour du Seigneur viendra comme un voleur; en ce jour, les cieux passeront avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, et la terre avec les oeuvres qu’elle renferme sera consumée. (2 Pierre 3: 8-10, italiques ajoutés)

Dieu est patient. Il ne renverra pas Son Fils avant que le récit ne soit terminée. Dieu n’est pas lent; il désire qu’aucun groupe de personnes (ethnos) ne périsse. Il veut que toutes les nations dispersées de Genèse 11 viennent en grand nombre faire partie de l’Épouse de Christ. Ce sont là les ethnē auxquelles Jésus fait référence dans Matthieu 24:14. Ce sont les ethnē dont il a parlé dans la Grande Commission (Matthieu 28: 18-20 «faites de toutes les ethnē des disciples»). Ce sont les ethnē dépeintes dans Apocalypse 7: 9.

Le point culminant du scénario de l’Histoire est une Épouse parfaite présentée au fils avec un grand banquet de mariage pour le célébrer. Dans le dernier chapitre d’une de ses épîtres, Pierre a fait référence au rassemblement de cette Épouse et également aux écrits de Paul:

C’est pourquoi, mes chers amis, dans cette attente, faites tous vos efforts pour que Dieu vous trouve purs et irréprochables à ses yeux, dans la paix qu’il donne. Comprenez bien que la patience du Seigneur a pour but votre salut. Paul, notre frère bien-aimé, vous l’a aussi écrit avec la sagesse que Dieu lui a donnée. Il l’a fait comme dans toutes ses lettres, où il aborde ces sujets. (2 Pierre 3: 14-16, italiques ajoutés)

Paul a fait référence au même scénario en utilisant les mêmes mots:

Le Christ a aimé l’Église : il a donné sa vie pour elle afin de la rendre digne de se tenir devant Dieu après l’avoir purifiée par sa Parole, comme par le bain nuptial. Il a ainsi voulu se présenter cette Église à lui-même, rayonnante de beauté, sans tache, ni ride, ni aucun défaut, mais digne de se tenir devant Dieu et irréprochable… Il y a là un grand mystère : je parle de ce que je viens de dire au sujet de Christ et de l’Église. (Éph.5: 25-27, 32, italiques ajoutés)

 

Paul a mentionné le même plan dans Éphésiens 1:

Dieu nous a maintenant révélé sa mystérieuse volonté concernant le Christ – qui est d’accomplir son propre bon plan. Et voici le plan: Au bon moment, il rassemblera tout sous l’autorité du Christ … tout dans le ciel et sur la terre. (Éphésiens 1: 9-10, NLT, italiques ajoutés)

Le plan de Dieu de la Création à la Fin des Siècles a été de rassembler à nouveau des personnes de toute langue et de toute culture pour qu’elles reviennent à la vie en Christ et deviennent Son Épouse pour toujours. Mais pour le moment, cette Épouse est imparfaite. Il lui manque encore un bras, un œil et un pied. Sa robe est toujours tachée et froissée. Alors que l’Époux se tient debout à l’autel prêt à étreindre son Épouse, l’Épouse, elle, semble être peu pressée de se préparer pour le jour du mariage. Mais la position de l’Épouse est en train de changer. C’est là l’un des grands traits distinctifs de notre génération, et cela nous montre le caractère unique de notre tour de piste dans la course de l’Histoire. Au cours des deux dernières décennies, l’Église mondiale a accéléré le rythme pour engager les 8 000 et quelques groupes de personnes non atteints restants dans le monde – ce sont les parties du monde encore mal représentées dans l’Épouse.

Cela constitue un excellent premier pas, mais l’engagement n’a jamais été l’objectif final. Étant donné que plus de deux milliards de personnes dans le monde n’ont toujours pas accès à l’Évangile, notre travail pour les engager doit changer. Nous devons les atteindre, pas seulement les engager.

Jésus nous a dit de prier pour que le Royaume de Dieu vienne pleinement sur terre comme au ciel (Matthieu 6: 9-10). Lorsque l’Évangile engage un endroit non atteint, le Royaume de Dieu doit y faire irruption. Jésus a toujours envisagé que ses disciples fassent des disciples qui fassent des disciples et que des églises implantent des églises qui peuvent implanter des églises. C’est ce qui s’est passé dans le livre des Actes. L’ADN des premiers disciples était que chaque disciple serait à la fois un disciple de Jésus et un pêcheur d’hommes (Marc 1:17).

Jesus is not satisfied with a small or incomplete Bride. He wants a Bride that no one can count, from all the ethnē. The only way to do this is through the Kingdom multiplying in every one of them. Momentum is building for movements of God to become common again. In the last 25 years the number of these Church Planting Movements around the world has grown from fewer than 10 to over 1,000! God is accelerating the timeline of history! 

Yet thousands of unreached people groups and places still have no multiplying church among them. With Peter, we must join God in speeding up the plot line toward its finale. 

Jésus n’est pas satisfait d’une Épouse petite ou imparfaite. Il veut une Épouse que personne ne peut compter, une Épouse qui vienne de toutes les ethnē. La seule façon de le faire est de multiplier le Royaume dans chacun de ces ethnē. Il y a une dynamique qui se crée pour que les mouvements de Dieu reprennent et se répandent. Au cours des 25 dernières années, le nombre de ces mouvements d’implantation d’églises à travers le monde est passé de moins de 10 à plus de 1 000 ! Dieu accélère la chronologie de l’histoire!

Pourtant, des milliers de groupes et d’endroits non atteints n’ont toujours pas d’église qui se multiplie parmi eux. Avec Peter, nous devons nous joindre à Dieu pour accélérer l’intrigue de l’Histoire vers sa fin.

Devenez un acteur important dans le récit et non pas un personnage secondaire. Faites le choix de vous concentrer à atteindre toutes les personnes et lieux non atteints, et faites-le par le biais de mouvements de multiplication des disciples, d’églises et de dirigeants comme dans le livre des Actes.

Demandez « Quelle est la volonté de Dieu? » et « Comment ma vie peut-elle servir au mieux cet objectif dans cette génération? »

Jésus promet sa présence puissante à tous ceux qui se joignent à cet œuvre (Matthieu 28:20).

Une génération finira le dernier tour de piste. Pourquoi ne serait-ce pas nous?

Steve Smith, D. Th. (1962-2019) a été co-animateur de la Coalition 24:14 et auteur de plusieurs livres (dont T4T: A Discipleship Re-Revolution). Il a catalysé ou coaché des CPM du monde entier pendant près de deux décennies.


Adapté de «Kingdom Kernels: The Storyline of History— Finishing the Last Lap», dans le numéro de novembre-décembre 2017 de Mission Frontiers, www.missionfrontiers.org, pages 40-43, et publié aux pages 17-24 du livre 24 : 14 – Un Témoignage à Tous les Peuples, disponible à partir de 24:14 ou Amazon.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *